Comment choisir son appareil auditif ?

Audioprothésiste qui aide une personne âgée à choisir son appareil auditif

Il est loin le temps du sonotone ou des appareils auditifs très disgracieux et hypervisibles ! Désormais, les audioprothèses se veulent discrètes et confortables à porter. Voici quelques conseils pour faire un choix éclairé parmi la large gamme d’appareils auditifs disponibles sur le marché…

Les différents types d’appareils auditifs

Si vous ne savez pas quel appareil auditif choisir, sachez qu’il existe trois catégories de supports :

  • Les audioprothèses placées derrière l’oreille : celles-ci ont bénéficié des avancées dans le domaine numérique. Elles sont désormais miniaturisées même si leurs dimensions varient en fonction du degré de surdité ;
  • Les audioprothèses intra-auriculaires : celles-ci se positionnent directement au sein du conduit auditif, ce qui les rend presque totalement invisibles ;
  • Les audioprothèses à conduction osseuse : celles-ci permettent de convertir les sons en vibrations qui vont se propager via les os du crâne jusqu’à l’intérieur de l’oreille.

Ces appareils auditifs ne doivent pas être confondus avec des amplificateurs ou des assistants d’écoute qui sont généralement vendus en pharmacie. En effet, ces derniers ne sont en aucun cas comparables à la technologie utilisée par un professionnel pour concevoir des dispositifs sur mesure.

Homme qui porte un appareil auditif contour d'oreille invisible
Exemple d’appareil auditif invisible vendu par Audika

Le budget à prévoir pour un appareil auditif

Équiper ses oreilles d’un appareil auditif représente un investissement financier important. Il faut, en effet, prévoir environ 940 € par oreille, soit 1 880 € au total. La prise en charge de l’Assurance maladie reste aujourd’hui encore très faible puisque les audioprothèses ne sont remboursées qu’à hauteur de 60 % sur la base d’un tarif forfaitaire de 199,71 €, soit environ 120 €. Il est donc essentiel de souscrire une bonne assurance complémentaire dont les garanties permettront de couvrir de manière plus importante le prix d’un appareil auditif.

Néanmoins, cette somme doit bel et bien être considérée comme un investissement. Grâce aux appareils auditifs, vous pourrez retrouvez une vie normale.

De plus, ces tarifs couvrent en général plusieurs aspects :

  • L’appareil auditif lui-même, réalisé sur-mesure pour votre confort et votre bien-être ;
  • Un bilan auditif permettant d’évaluer exactement vos besoins ;
  • La garantie en cas de problèmes avec vos aides auditives (réglages, pannes…).

Trouver un audioprothésiste

De la qualité de votre audioprothésiste dépendra l’efficience de votre appareillage. C’est ce professionnel qui va procéder aux différents tests indispensables pour déterminer votre degré d’inconfort d’écoute ainsi que vos besoins auditifs au quotidien.

À partir du bilan qu’il aura établi, il pourra vous proposer le modèle le plus adapté et vous fournir un devis détaillé.

En plus de son diplôme d’Etat (DE), un audioprothésiste doit se tenir au courant des nouvelles avancées technologiques et des évolutions relatives aux appareils auditifs. Sachez toutefois que vous aurez besoin d’une ordonnance réalisée par un médecin ORL pour qu’un audioprothésiste puisse vous délivrer une prothèse auditive.