Comment choisir le bon cartable ?

Selon le ministère de l’Education, le poids du cartable ne devrait pas dépasser 10% du poids de l’élève. Dans la réalité, les enfants portent des sacs équivalents à 20% de leur poids. Or, un cartable trop lourd est susceptible de provoquer des problèmes de santé chez l’enfant, y compris sur le long terme. Quelques conseils.

Sac surchargé, posture altérée

Comment avoir un cartable moins lourd

En moyenne, un cartable contient 4kg de manuels scolaires et 2kg de fournitures scolaires. Nombreux sont les élèves qui s’arrangent avec leurs camarades pour ne porter qu’un livre sur deux, mais ce n’est pas suffisant. Une mauvaise posture ou utilisation peut altérer certaines parties du corps :

  • Le cou : un sac surchargé appuie sur les cervicales, entraînant d’abord des douleurs, puis des troubles posturaux
  • Le dos : si l’enfant porte son cartable trop bas ou sur une seule épaule, cela peut provoquer des douleurs intenses aux articulations des épaules et des déviations de la colonne vertébrales
  • Les bras : une surcharge permanente peut détériorer les articulations et les muscles
  • Les genoux : il est conseillé de fléchir les genoux pour soulever ou poser son sac. Cela évite de fatiguer le dos.

Comment choisir le bon cartable ?

Quel cartable choisir pour un garçon

Afin de contrer les conséquences d’un sac trop lourd, il faut choisir un cartable adapté.

Répartir la charge

Déjà, des poches latérales peuvent contenir tout ce qui est petites fournitures scolaires : cela permet de redistribuer le poids et donc de garder une meilleure posture.

Si vraiment le cartable est trop lourd, des sangles supplémentaires peuvent être attachées au niveau de la poitrine et de la taille, comme un sac de randonnée.

Enfin, le cartable doit être porté à 5cm de la taille afin de ne pas influer sur la posture.

Choisir le bon modèle

Il existe deux types de cartables plus ergonomiques que les autres :

  • Les cartables avec poignée : ils réduisent les risques de trop solliciter le dos
  • Les cartables à roulettes (ou trolley) : ils permettent à l’enfant de soulever ses affaires moins souvent. Vérifier tout de même qu’il comporte bien des bretelles lorsqu’il est impossible de le faire rouler.

Sécurité et confort

Pour une dernière touche de confort, il existe des cartables avec bretelles rembourrées. Elles soulagent des frottements à répétition qui parfois marquent la peau.

Enfin, si l’enfant fait des trajets de nuit, des bandes réfléchissantes peuvent être appliquées sur les bretelles ou les sangles de son sac.

Il n’y a plus qu’à vous souhaiter une bonne rentrée !