Cigarette électronique : réel produit de sevrage ou danger pour la santé ?

La mode des cigarettes électronique a déferlé depuis quelques mois en France, peut-on les utiliser sans danger ? Elles ont tous des vraies cigarettes : le geste, la fumée, le design, mais n’en sont pas. La plus grosse différence est qu’on ne fume pas du tabac classique mais de la vapeur d’eau.

Une cigarette sans tabac

La cigarette électronique : progrès ou danger ?

L’augmentation du prix du paquet de cigarette y est peut-être pour beaucoup, les cigarettes électroniques sont de plus en plus utilisées. La vapeur d’eau qu’elles rejettent, a priori inoffensive, contient en fait des arômes artificiels et de la nicotine. Le plaisir de fumer semble intact. Sa formule exclut donc les substances nocives de la cigarette, excepté la nicotine. Aussi il n’y a pas de risque d’ingestion de goudron vu qu’elle est sans combustion. Autre avantage : elle est moins dérangeante pour les non-fumeurs, parce qu’elle diffuse de la vapeur d’eau. Certains utilisateurs en témoignent : la cigarette électronique diminuerait les symptômes du sevrage comme l’irritabilité, la prise de poids, les troubles du sommeil…
Tous ces indicateurs positifs méritent tout de même de tempérer l’enthousiasme autour de ce produit.La Société Européenne des maladies respiratoires a déconseillé l’usage des cigarettes électroniques, en effet plusieurs produits cancérigènes seraient dans le liquide qui les compose. Le diethylène glycol, composant présent dans ces gadgets pourrait être nocif en inhalation. D’autre part, la Société européenne de Cardiologie a elle affirmé que ces cigarette électroniques ne présentaient pas de risque pour l’appareil cardiaque.En partant du constat qu’il ne pouvait trancher entre les avis des différentes agences de santé, Igor, 33 ans a décidé qu’il « allait se rabattre sur d’autres moyens de sevrage tabagique (type patch ou gommes nicotiniques), dans la mesure du possible vu son addiction à la cigarette classique ! ».