Allaitement maternel : attention aux idées reçues

L’allaitement maternel n’a jamais autant fait débat dans notre société. Si de nombreuses mamans connaissant les bénéfices du lait maternel, certaines décident de ne pas se tourner vers cette alimentation pour leur nourrisson car l’allaitement est souvent entouré de craintes et d’idées reçues. Il est donc important de démêler le vrai du faux.

La composition du lait se modifie en permanence pour s’adapter aux besoins de bébé ?

Vrai : La composition du lait maternel est en effet parfaitement adapté aux besoins du nouveau-né. Riche en eau pour déshydrater au début de la tétée, le lait devient ensuite de plus en plus riche en protéines et en graisses pour rassasier.

Plus le bébé tète, plus il y a de lait ?

Vrai : C’est en effet la tétée qui stimule la protection de lait et plus particulièrement l’hormone prolactine. Du coup, si une femme décide d’arrêter l’allaitement, la production de lait diminue progressivement. Attention donc de ne pas faire de pause pendant la période décidée d’allaitement.

La bière augmente la production de lait

Faux : Contrairement à une idée reçue très rependue, la bière ne favorise la production de lait. La consommation de boisson alcoolisée peut au contraire nuire à la production de lait.

Allaiter est fatigant

Vrai et faux : Comme pour tout, il faut un petit temps d’adaptation au début de l’allaitement. Il s’agit en effet de se caler sur le rythme de sommeil de son bébé. Dans tous les cas, il est très important d’écouter son corps et de le laisser s’adapter à cette nouvelle demande. La nature étant généralement bien faite, ce nouveau rythme va se mettre en place très rapidement. N’hésitez pas à allaiter dans de bonnes conditions afin de limiter la fatigue : au calme, dans la chambre de bébé et munie de votre coussin d’allaitement.

L’allaitement fait mal

Vrai et faux : Là encore, les désagréments ne surviennent que les premiers jours. Si les contractions de l’utérus déclenchées lors de la tétée peuvent être douloureuses les premiers jours, elles s’atténuent ensuite et vous retrouvez un utérus plus tonique rapidement. Surtout, afin que votre allaitement se passe dans les meilleures conditions, demandez des conseils à une sage-femme expérimentée lors de la mise au sein de votre tout petit.

Enfin, prenez en compte le fait qu’il vaut mieux donner le biberon à votre enfant avec amour que le sein à contre cœur. Quelle que soit votre décision, qui reste personnelle,  elle sera la bonne pour votre bébé puisque vous seule savez mieux que quiconque ce qui est bon pour lui. Ecoutez-vous et ayez confiance en votre décision.